Dans cette rubrique, vous trouverez toutes les informations nécessaires au bon déroulement de la formation au permis de conduire.

 

Sur simple demande de votre part, nous pouvons au bureau mettre à votre disposition les documents suivants:

–nos résultats d’examens du permis de conduire de l’auto-école sur l’année glissante en cours

–la liste des personnes qui travaillent à l’auto-école ainsi que leur fonction au sein de celle-ci

–le détail de nos formations au permis de conduire, perfectionnement, et post-permis

–le règlement de l’auto-école

–les horaires de fonctionnement de l’auto-école

–le programme détaillé de toutes les formations

–les modèles de contrats de formation

–les méthodes d’évaluation de départ, d’évaluation intermédiaire, d’évaluation finale

–les documents de suivi d’incidents et de leurs traitements

–les documents de suivi de satisfaction des candidats ainsi que de leurs doléances

 

Cette liste n’est pas exhaustive.

L’évaluation préalable à votre formation à la conduite et à la sécurité routière

 Pour débuter votre formation, une évaluation de vos compétences va être réalisée. Elle est le premier contact entre le moniteur et l’élève. Elle dure environ une heure et est facturée à part.

Elle permettra de vous proposer un parcours de formation accompagné d’une proposition chiffrée et servira de base à l’élaboration du contrat de formation entre l’élève (ou son représentant légal) et l’auto-école

Pour le permis de la catégorie B

Elle se décompose en 2 grandes parties une partie théorique avec entretien pour connaitre sa motivation, son expérience, son rapport à la conduite, ses connaissances en mécaniques et une partie pratique qui consiste à observer l’élève en situation réelle de conduite au volant, l’installation au poste de conduite, départ, arrêt observation , mobilité du regard … Les facteurs emotifs et la crispation seront aussi pris en compte.

Pour le permis de la catégorie A1 et A2

Elle se décompose en 2 grandes parties une partie théorique avec entretien pour connaitre sa motivation, son expérience, son rapport à la conduite, ses connaissances en mécaniques et une partie pratique qui consiste à observer l’élève en situation réelle de conduite au guidon sur piste fermée , le positionnement sur la moto, le départ , l’arrêt, l’observation, la mobilité du regard et le sens de l’équilibre.

En fin d’évaluation, le moniteur remettra à l’élève un document faisant ressortir le volume probable de formation nécessaire hors circulation (plateau) et en circulation à la réussite de l’apprentissage.

Pour plus d’information, la  procédure complète d’évaluation est disponible et consultable dans nos locaux.

Les moyens utilisés

  • Voiture Peugeot 208
  • Moto Honda 500 CB

Les lieux

  • En circulation et parking pour le permis B
  • Sur piste privée pour la moto

 Remarque : le procédé de l’évaluation est porté à la connaissance du public par un affichage dans les locaux de l’auto-école.

Notre Garantie Financière est assurée par AXA David Jouaret Royan

LA GARANTIE FINANCIÈRE

C’est une couverture qui prévoit le remboursement des prestations non consommées pour tous les candidats au cas où l’exploitation de l’école de conduite serait rendue impossible du fait d’une décision administrative ou judiciaire entraînant une fermeture définitive ou ininterrompue d’au moins trois mois. Ce remboursement est effectué directement par l’assurance de l’auto-école.

Cette « Garantie Financière » est offerte aux élèves inscrits dans notre établissement quelque soit le permis préparé.

Elle leur garanti la bonne fin de leur formation ou le remboursement des prestations payées non délivrées en cas de cessation d’activité de l’établissement d’enseignement à la conduite.

 

 

 

Le permis à 1€

Le permis à 1 € par jour est une facilité bancaire qui permet d’emprunter sans intérêt jusqu’à 1200 € pour budgétiser la formation la formation au permis de conduire des 18 ans- 25 ans.

Le remboursement s’effectue à raison de 30 € par mois.

 

 

LES ENJEUX DE LA FORMATION

  1. Pourquoi mieux apprendre à conduire ?

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.
Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.
Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.
L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.
Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.
L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.
Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante et ce livret va vous guider dans votre progression avec l’aide de votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière ou de votre accompagnateur.

  1. Quelle est l’utilité de votre livret d’apprentissage ?

Il est, avec votre demande de permis de conduire (CERFA 02), le document indispensable et obligatoire lors de vos cours, tant théoriques que pratiques.
Dans ce livret, vous trouverez :
– les documents obligatoires concernant les cursus suivants : formation traditionnelle, apprentissage anticipé de la conduite ou conduite supervisée ;
– les trente objectifs à travailler et à valider par des approches différenciées.
Ce livret va vous guider dans votre parcours d’apprentissage. Il vous permet de savoir où vous en êtes mais aussi et surtout où vous allez .
Vous allez progressivement devenir autonome et compétent.

  1. Quel programme de formation ?

Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.
Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.
Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites.
Vous allez au travers de ce programme comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques.
Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.
Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous guider et vous conseiller.
Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

 

  1. Comment sont évalués vos progrès ?

Afin de disposer de repères, quatre grilles de progression accompagnent l’élève dans l’acquisition des compétences (annexe III). Elles détaillent les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.
Pour chacun des objectifs de votre programme, des évaluations mises en place par votre formateur, qui vous précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il vous sera possible ainsi de mesurer votre réussite ou d’apprécier les éléments à faire progresser.
De même, pour chacun des objectifs, qui impliquent la conscience que vous aurez de vos capacités, de vos motivations et de vos limites, des autoévaluations sont à votre disposition sur chacune des quatre grilles.
Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

  1. Comment se déroule l’examen ?

L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire est évaluée par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.
Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :
– réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;
– suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes ;
– réaliser deux manœuvres différentes, dont une au moins en marche arrière et une à son initiative ;
– procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule et répondre à une question en lien avec la sécurité routière ;
– appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs ;
– adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre ;
– faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.
L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.
Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.
L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve.
A l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

Le programme du permis :

Passerelle boite automatique / boite manuelle

Objectif de la formation

À l’issue de la formation, le conducteur doit être capable d’utiliser, en sécurité, un véhicule de la catégorie B boite mécanique du permis de conduire.

Depuis le 1er Janvier 2017, tous les titulaires du permis BEA peuvent suivre une formation qui leurs permettra de conduire aussi bien des voitures équipées d’une boite automatique que celles équipées d’une boite manuelle.

Cette formation consiste à réaliser 7 heures de conduite sur boite manuelle après un délai minimal de 6 mois à compter de la réussite à l’examen du permis BEA. Aucune procédure de régularisation devant un inspecteur n’est nécessaire à la fin de cette formation (exceptée pour les conducteurs ayant passé le permis BEA pour des raisons médicales).

A l’issue de la formation, nous vous délivrerons, une attestation de conduite sur boite manuelle, qui permettra à la préfecture de délivrer le permis B.

Contenu de la formation :

La formation, est pratique et individuelle. La formation est dispensée sur un véhicule à changement de vitesses manuel, relevant de la catégorie B. Les apports théoriques, en lien avec la pratique, pourront être enseignés dans le véhicule.

Elle comprend deux séquences :

Première séquence:

Durée de 2 heures.

Dans un trafic nul ou faible, l’élève doit acquérir les connaissances et les compétences suivantes :

  • Comprendre le principe du point de patinage de l’embrayage et assurer sa mise en œuvre
  • Être en capacité de réaliser un démarrage en côte en toute sécurité.

Une partie de cette séquence, limitée à une heure, peut être réalisée sur simulateur, notamment pour apprendre à utiliser la boîte de vitesses manuelle.

Deuxième séquence:

Durée de 5 heures.

Cette séquence se déroule dans des conditions de circulation variées, simples et complexes. Elle permet l’acquisition des compétences suivantes :

  • Savoir utiliser la boîte de vitesses manuelle de façon rationnelle et en toute sécurité dans les conditions de circulation précitées et adopter les techniques de l’écoconduite
  • Être en capacité de diriger le véhicule en adaptant l’allure et la trajectoire à l’environnement et aux conditions de circulation.

La formation post-permis:

Modifiant l’article L. 223-1 du Code de la route, l’ordonnance du 28 mars 2018 prévoit la réduction de la durée du permis probatoire pour les conducteurs qui se soumettent à une formation complémentaire après l’obtention de leur permis de conduire.

Un prochain décret viendra préciser les modalités d’application de cette nouvelle disposition.

 

L’auto école MARIN s’engage à dispenser la formation post-permis dès la parution du décret précisant notamment le cadre réglementaire de cette formation.

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC)

Pour s’inscrire à l’Apprentissage anticipé de la conduite en école de conduite, il faut :

  • être âgé de 15 ans ou plus ;
  • avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

Quelles sont les conditions d’accès ?

Pour commencer la conduite accompagnée, il faut :

  • avoir réussi le code de la route ;
  • avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum avec un enseignant de l’école de conduite ;
  • avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui se matérialise par la remise de l’attestation de fin de formation.

Quels sont les avantages de l’Apprentissage anticipé de la conduite ?

L’apprentissage anticipé de la conduite permet :

  • de réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12) ;
  • de commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;
  • d’acquérir de l’expérience de conduite ;
  • de passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans et demi. En revanche, il n’est possible de conduire seul qu’à partir de 18 ans ;
  • d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel ;
  • souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».

Qui peut être accompagnateur ?

L’accompagnateur doit :

  • être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
  • avoir obtenu l’accord de son assureur ;
  • être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite.

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Comment se déroule l’Apprentissage anticipé de la conduite ?

La conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une durée d’au moins un an et une distance parcourue de 3 000 km minimum.
Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée de deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.

  • Le rendez-vous préalable a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.
  • Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre quatre et six mois après la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale. C’est généralement un rendez-vous collectif avec d’autres élèves et leurs accompagnateurs.
  • Le 2e rendez-vous pédagogique a lieu après 3 000 km parcourus.

Lors de ces rendez-vous pédagogiques, animés par un enseignant de la conduite, les élèves sont invités à échanger sur leurs premières expériences et sur des thèmes de sécurité routière. Une phase de conduite est également prévue pour mesurer les progrès réalisés par l’élève et apporter les conseils nécessaires pour continuer la conduite accompagnée dans de bonnes conditions.

À savoir

Pour les jeunes âgés de moins de 16 ans, la copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou de l’attestation individuelle d’exemption n’est pas requise pour l’inscription.

Toutes les règles du code de la route doivent être respectées par vous comme par votre accompagnateur.

Mais en plus :

  • vous ne pouvez pas conduire en dehors des frontières nationales ;
  • vous devez respecter les limitations de vitesse qui s’appliquent aux conducteurs novices.

Attention : en conduite accompagnée, ayez toujours avec vous le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie, le livret d’apprentissage et le document d’extension de garantie de l’assurance. Seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

L’évaluation de conduite:

à l’issue de votre formation définie par l’évaluation de départ, vous effectuerez une évaluation de conduite selon les modalités de l’examen du permis de conduire d’une durée d’environ 35 minutes.

Ci-dessous, la reproduction de la grille d’examen officiel.