L’apprentissage de la conduite

La sécurité et le confort, outils de votre réussite.

 

Pour optimiser la sécurité des élèves, des moniteurs et des usagers de la route ainsi que d’assurer un véritable confort dans l’apprentissage de la conduite, la formation pratique s’effectue sur des véhicules qui n’ont pas plus d’un an et sont tous climatisés. Pour vous perfectionner ou passer votre permis vous conduirez des 208 HDI.

Vous pourrez opter aussi pour la Clio automatique.

Chaque leçon d’une ou deux heures fait l’objet d’un suivi pédagogique dans le respect du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne

. Notre équipe de 9 formateurs diplômés d’Etat est à votre disposition pour les cours pratiques de conduite commentés et personnalisés.

Nos moniteurs suivent des séminaires de formation pour être à la pointe des méthodes d’apprentissage.

Patients, expérimentés, motivés et dynamiques, nos moniteurs sont présents pour vous former à la bonne conduite automobile et pour répondre à toutes vos questions.

Leurs buts : vous conduire au double succès : celui du permis de conduire et surtout de faire de vous un conducteur sûr et responsable sur la route .

L’épreuve pratique de la conduite :

Le jour de l’épreuve pratique, vous devrez présenter une pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité, passeport ou titre de séjour).

 Après la réussite du code, le candidat doit se présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire de catégorie B.

Il devra démontrer:

– sa connaissance du véhicule et la capacité à déceler les défauts techniques les plus importants,

– sa maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule pour ne pas créer de situations dangereuses,

– sa capacité à assurer sa propre sécurité et celles des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et à anticiper les dangers engendrés par la circulation,

– son degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet,

– sa capacité à conduire dans le respect de l’environnement et à adopter un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers, en particulier les plus vulnérables.

 

Cette épreuve, d’une durée totale de 32 minutes, comprend :

1) la vérification de la recevabilité des documents d’examen,

2) l’accueil du candidat, la vérification de son identité et, s’il a suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipée de la conduite, de son livret d’apprentissage,

3) son installation au poste de conduite,

4) la présentation de l’épreuve par l’expert et la réalisation d’un test de la vue,

5) la phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes avec :

– la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule,

– la réalisation d’une manœuvre

Les erreurs

L’expert qualifie les erreurs commises en fonction de leur degré de gravité. Il existe trois niveaux d’erreurs :

– L’erreur grave : Il s’agit d’une erreur résultant d’une action ou d’une non-action du candidat plaçant les autres usagers et/ou le véhicule dans une situation où la sécurité dépendrait essentiellement des réactions des tiers.

– L’erreur sérieuse : Il s’agit d’une erreur pouvant être grave, mais n’ayant pas mis immédiatement en cause la sécurité.

– L’erreur mineure : Il s’agit d’une action de conduite ou d’un comportement qui ne reproduit pas exactement les savoir-faire définis pour chaque compétence, mais qui est sans effet sur la sécurité.